Cervoclonis démystifié

Introduction

Un nom étrange qui a commencé sa gestation une nuit dans le cerveau de l’écrivain Pierre st Vincent.

A plusieurs titres ce nom a commencé son existence pour la première fois le 18 Avril 2013 lors de l’édition du livre et de son apparition dans Google quelques jours après.

-Aucune existence sur Google ni Wikipédia, jusqu’à ce 18 AVRIL.

-Son concept vis-à-vis de l’homme, sa recherche sur l’intelligence, sur sa spiritualité, son état de connaissance encyclopédique actuelle dans tous les domaines, s’apparente en médecine à la recherche de la panacée universelle.

-Son inexistence s’est terminée dans le roman d’anticipation Life Source Quest. Cervoclonis.

Etapes de sa naissance

Le concepteur de Cervoclonis, Aristide Adhemar Prasigarett, Président de la société ERT, est une sommité dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Son créateur Pierre st Vincent, de formation scientifique, s’est inspiré des incroyables histoires et découvertes d’un maître à penser qu’il a rencontré quelques années auparavant.

 A l’occasion de ses entrevues il a surtout pris conscience personnellement de la relativité du savoir et de son évolution permanente au travers des connaissances actuelles dans tous les domaines. Le monde industriel vit, freine par des méthodes obscures l’évolution de la science, catégorise et détermine les pistes de recherches…

Les centres de recherches scientifiques limitent les pistes d’investigations par manque de moyens.

La littérature crée des élites exploitées à but essentiellement commerciaux et élimine 80% de sa substantifique moelle représentée par les autres.

Notre société en se bâtissant est à l’image de ses composantes (citoyens, hommes politiques etc.) : bornée, lente à évoluer (par les lois, les lobbies, les multinationales, les religions et leurs guerres, l’argent et son usage délétère, les peurs de la mort, les phénomènes naturels et industriels destructeurs, les révolutions humaines.)

 

Le concept Cervoclonis

Ces prises de conscience successives sont les raisons de la création de Cervoclonis.

Une machine étrange à l’image de son concepteur qui permet de s’affranchir des bornes du ici et maintenant pour élever chaque utilisateur, lui donnant conscience de ses limites, les lui faisant franchir par une connaissance universelle, lui insufflant une prise de conscience de sa relation indissociable, physique, physiologique, émotionnelle  avec la terre, lui restituant l’esprit critique, lui inculquant sa dimension spirituelle aux limites du divin.

Une capacité mystérieuse d’auto-création permet à la machine de comprendre l’homme, de s’adapter à chacun, de se tromper, de réviser ses données et finalement de devenir humaine en retour en intégrant les envies, les vices, les pulsions de l’être, son concepteur…  

 

Son importance dans le roman

Cervoclonis guidé  par son concepteur Aristide Adhemar Prasigarett vivant dans une société coercitive et matérialiste en 2080, est originellement à son image. Néanmoins il  permettra de frôler les sources de la vie… incluses en chaque être humain.

Il contrôlera à sa manière chacun des acteurs de la saga… sauf l’un d’entre eux.